Syndicat des Eaux et de l’Assainissement Alsace-Moselle

D'où vient l'eau potable

Chaque année, près de 33 millions de m3 d'eau potable sont produits par le SDEA. Cette eau est puisée dans des ressources naturelles sélectionnées et protégées.

La provenance et les ressources pour la production d'eau potable

Choisir d'utiliser une ressource en eau 

Trois caractéristiques sont prises en compte pour choisir d’utiliser une ressource en eau :

  • La disponibilité de la ressource : les nappes ou les cours d’eaux doivent fournir de l’eau en quantité suffisante. 
  • La qualité de la ressource : les ressources de meilleure qualité et bénéficiant d’une bonne protection contre les pollutions sont utilisées en priorité. Les ressources dégradées ou de mauvaise qualité sont abandonnées. Les eaux souterraines sont préférées aux eaux superficielles. 
  • La sécurité de l’approvisionnement : une ressource de substitution ou d’appoint doit être prévue en cas d’indisponibilité d’un point d’eau. 

Il est également important de préserver les surfaces sur lesquelles l’eau s’infiltre et vient alimenter le puits. En effet, cette action permet d’éloigner les pollutions qui peuvent mettre en péril votre santé et altérer la qualité de votre eau.

Le Code de la Santé Public a ainsi imposé par arrêté préfectoral la mise en place de périmètres de protection. Trois zones au maximum peuvent être définies selon la vulnérabilité du captage.

Les étapes de la production d'eau potable

Définir un périmètre de captage

Le captage est le prélèvement des eaux de surfaces ou souterraines

Le périmètre est défini autour de la zone de captage des eaux. Cette zone correspond à l’espace dans lequel les eaux s’écoulent vers le point de captage dans un temps donné. Il existe trois niveaux de périmètres : 

  • Le périmètre de protection immédiate est un espace clôturé autour du captage appartenant à la collectivité où toute activité est interdite. 
  • Le périmètre de protection rapprochée est un espace plus large dans lequel pratiquement toute activité est interdite ou réglementée.
  • Le périmètre de protection éloignée est un espace encore plus large où de nombreuses activités sont réglementées.

La protection des captages permet, en partie, de mieux gérer les pollutions accidentelles et diffuses. Cependant les eaux souterraines ne peuvent être protégées sur toute leur étendue des infiltrations indésirables. C’est pourquoi un dépôt sauvage dans la nature, exposé aux intempéries, peut produire des substances toxiques s'infiltrant dans le sol et susceptibles de polluer l’eau ! 

Les analyses assurées par le SDEA

Une fois prélevée, l’eau fait l’objet d’analyses fréquentes grâce à des piézomètres situés à différents endroits en amont du point de captage.

En cas de pollution subite ou accidentelle sur un des trois périmètres, des mesures correctives d’urgence sont immédiatement prises. Une réactivité optimale est alors assurée par un agent SDEA entièrement dédié à la surveillance.