Syndicat des Eaux et de l’Assainissement Alsace-Moselle

Les pesticides

Les pesticides sont utilisés depuis de nombreuses années dans différents domaines, comme l'agriculture mais aussi la voirie pour l'entretien des infrastructures routières et ferroviaires, le traitement du bois ou bien encore des usages privés (jardinage, traitement des locaux, etc.).

Les pesticides dans les cours d'eau et les nappes souterraines françaises

 

Que sont les pesticides ?

Le terme « pesticide » couvre un champ plus vaste et général que les expressions « produit phytosanitaire » ou « produit phytopharmaceutique », car il englobe tous les produits destinés à lutter contre les indésirables (du désherbant au collier anti-puces du chat, en passant par les insecticides, les fongicides ou les raticides par exemple).

La consommation de pesticides

Les tonnages utilisés ont régulièrement augmenté depuis 60 ans. Ils diminuent dans certains pays en Europe, mais il faut aussi tenir compte du fait qu'à dose ou poids égal, les matières actives d'aujourd'hui, sont beaucoup plus efficaces que celles des décennies précédentes. La France est, en 2006, le 3ème consommateur mondial de pesticides et le 1er à l’échelle européenne (Source : Union des Industriels de la Protection des Plantes -  2005). Pour l'Institut Français de l'Environnement (IFEN), la moitié des cours d'eau et près d'un tiers des nappes souterraines françaises contrôlées en 2004 présentaient des traces significatives de pesticides. De même que selon le Mouvement pour le Droit et le Respect des Générations Futures (MDRGF), plus de 50% des aliments végétaux consommés en France renfermeraient des résidus de pesticides, 40 % des fruits et légumes vendus dans l'Union Européenne sont contaminés par des résidus de pesticides, dont 3% sont au-dessus des Limites Maximales de Résidus (LMR), ajoute l'organisation. Beaucoup de ces produits ont une toxicité élevée et s'accumulent dans les chaînes alimentaires et dans les graisses chez l’homme.

Leur toxicité

L’utilisation des pesticides pose un véritable problème de santé publique, et pas seulement pour les applicateurs qui sont les plus exposés, mais pour la population en général. Les pesticides sont absorbés par le corps, notamment par la bouche, la peau et les voies respiratoires. Ils peuvent provoquer des effets immédiats dont les symptômes se manifestent généralement par des maux de tête, une irritation de la peau ou des yeux, des nausées, des étourdissements, un manque d’appétit ou de la fatigue. 


L’épidémiologie montre aussi que les personnes utilisant des pesticides fréquemment et sans se protéger ont plus de risque de développer certaines maladies comme le cancer, des malformations congénitales, des problèmes de stérilité, des problèmes neurologiques ou l’affaiblissement du système immunitaire. On retrouve des résidus de pesticides partout : dans l’eau bien sûr, mais aussi dans l’air, les brouillards, le sol, les aliments, et même dans le sang !