Syndicat des Eaux et de l'Assainissement Alsace-Moselle

Communiqués de presse 2020

     
11 décembre 2020 Assemblée Générale Annuelle du SDEA

Ce vendredi 11 décembre a eu lieu l’Assemblée Générale annuelle du SDEA -Syndicat des Eaux et de l’Assainissement Alsace-Moselle-, conduite par son nouveau Président, M. Frédéric PFLIEGERSDOERFFER, également Président de la Communauté de Communes du Ried de Marckolsheim, au Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg.

Dans son chaleureux message d’accueil, Mme Jeanne BARSEGHIAN, Maire de Strasbourg a rappelé son attachement à la gestion publique de l’eau et au SDEA : « le SDEA doit nous aider à apporter des solutions aux enjeux écologiques, sociaux et démocratiques, car la coopération entre les territoires est la clé d’une amélioration de notre qualité de vie et de la protection de la ressource en eau sur le long terme. »

Frédéric PFLIEGERSDOERFFER a ensuite présenté sa vision stratégique des défis qui attendent le SDEA sur cette nouvelle mandature 2020 - 2026.
Tout d’abord les défis institutionnels avec les évolutions réglementaires à venir qui constituent autant d’opportunités pour co-construire les organisations locales les plus pertinentes autour de l’ADN du SDEA : mutualisation – solidarité – proximité – vision intégrée du petit et du grand cycle de l’eau.
La feuille de route intègre également la poursuite des efforts d’investissements humains et matériels, de transformation numérique et managériale et d’innovation pour conforter l’excellence et la durabilité du service rendu.
Le troisième défi de ce mandat est l’exemplarité en matière de cycle de l’eau et de transition écologique avec des réponses plus ambitieuses à apporter par exemple en vue de solutions pérennes de protection des ressources en eau, associées à la transition vers de nouveaux modèles de production agricole et alimentaire ou des solutions nouvelles d’aménagement – restauration fondées sur la nature ou d’intégration de l’eau dans nos communes.
Tous ces défis ne pourront être relevés qu’avec une mobilisation renforcée de toutes les parties prenantes, et le plein engagement des élus et des salariés du SDEA autour d’approches innovantes de travail en commun.

M. Etienne BURGER, représentant le Président du Département du Bas-Rhin, a souligné l’importance des partenariats urbains-ruraux engagés de longue date entre les communes, les intercommunalités, le SDEA et le Département. Demain, avec la Collectivité Européenne d’Alsace, ce mandat sera primordial pour l’environnement, le climat et l’eau sur les territoires.

Le Président de Région, M. Jean ROTTNER, a tenu à féliciter M. PFLIEGERSDOERFFER pour sa feuille de route 2020 -2026 et à souligner l’importance d’une action locale, proche des territoires permettant de développer des objectifs communs et des partenariats fructueux.
Il a également souligné l’importance d’une réflexion sur la qualité et la quantité intégrant la vision amont et aval, ainsi que l’importance de repenser la place de l’eau dans la Ville.

Madame la Préfète du Grand Est et du Bas-Rhin, Josiane CHEVALIER a qualifié le SDEA de « référence, un modèle unique en France, un outil de travail extraordinaire pour les territoires et pour les élus au bénéfice de leurs territoires ». Au regard des défis à venir, elle a indiqué souhaiter renforcer les synergies avec les acteurs de l’eau, et notamment le SDEA au regard de l’étendue de son périmètre et de son niveau d’expertise.


Contact presse SDEA : Emilie BECKER - Tel : 03 88 19 31 08 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
8 décembre 2020

Trophées de l’ingénierie Territoriale 2020 : L’ATIP et le SDEA, lauréats du prix « urbanisme-bâtiment-patrimoine »

L’ATIP, l’Agence Territoriale d’Ingénierie Publique du Département du Bas-Rhin, et le SDEA, le Syndicat des Eaux et de l’Assainissement Alsace-Moselle, se sont associés pour déposer ensemble un dossier de candidature lors de la 4ème édition des Trophées de l’Ingénierie Territoriale 2020 coorganisée par Techni.Cités et La Gazette des communes dans la catégorie « urbanisme-bâtiment-patrimoine ». La démarche de prise en compte du risque de coulées d’eaux boueuses dans les plans locaux d’urbanisme intercommunaux a été récompensée et les 2 structures ont été désignées à l’unanimité lauréates du prix !

60 % des communes du Bas-Rhin sont identifiées dans le Document Départemental des Risques Majeurs comme concernées par le risque de coulées d’eaux boueuses, compte tenu de leur sensibilité à l’érosion. La conjonction d'événements de type catastrophe naturelle a conduit 2 communautés de communes parmi les plus impactées à mener une politique innovante de prévention des risques. En effet, sans cadre réglementaire adapté à la prise en compte du risque coulées d’eaux boueuses dans un PLU ou PLUi (car hors Plan de Prévention du Risque Inondation), il peut être difficile pour un décideur élu d'apprécier son impact et d'en mesurer la portée dans sa décision. La méthodologie déployée a permis de valoriser le travail de capitalisation de la connaissance du risque. Sa finalité est un outil d'information du public et d’aide à la décision en urbanisme. Le partenariat ATIP/SDEA a permis de concilier expertise technique "hydraulique" et ingénierie de l'aménagement, de l'urbanisme et du droit des sols.
Sous l’impulsion des Communautés de Communes du Pays de la Zorn et du Kochersberg dont les territoires sont particulièrement sensibles aux coulées de boues, et au soutien du Département qui souhaitait une prise en compte du risque en amont des événements, une méthodologie innovante et réplicable a été construite pour aboutir à un règlement d’urbanisme écrit et graphique spécifique aux coulées d’eaux boueuses. Il est maintenant possible pour les élus de délivrer des autorisations d’urbanisme sécurisées.
Frédéric Bierry, président du Conseil départemental du Bas-Rhin et président de l’ATIP, Frédéric Pfliegersdoerffer, nouveau président du SDEA, ainsi que Denis HOMMEL, son prédécesseur, se réjouissent de ce prix et soulignent la nécessité d’œuvrer en réseau pour le développement durable des territoires. Ils relèvent l’importance du réseau d’ingénierie territoriale, dont font partie l’ATIP et le SDEA, qui accompagne les collectivités dans la mise en œuvre de leurs projets du quotidien.

L’outil opérationnel créé a été construit sur la base de données cartographiques et de modélisations réalisées par le SDEA et complété par la connaissance locale des élus avec des constats de terrain, ce qui a permis d’apporter des éléments pertinents pour construire un diagnostic CEB (coulées d’eaux boueuses) par Commune.
L’ATIP, porteur de l’ingénierie de l’aménagement, de l’urbanisme et du droit des sols dans ce projet, a travaillé de concert avec les bureaux d’études chargés des PLUi pour définir les pistes et outils intégrateurs du risque dans les règlements d’urbanisme.

Les habitants et la profession agricole ont également été associés à la démarche à travers des réunions publiques et la mise en place d’outils performants. La finalité de ce travail est la sensibilisation et la capitalisation du risque qui est plus accessible au public et la sécurisation et l’homogénéisation des décisions en termes d’application du droit des sols. De plus, toute nouvelle étude permettant de compléter les connaissances liées au risque pourra être prise en compte lors d'une prochaine évolution du PLUi.
L’expertise technique du SDEA associée à l’ingénierie de l’ATIP pour construire la démarche de prise en compte du risque coulées d’eaux boueuses dans un document d’urbanisme peut ouvrir la voie à d’autres collectivités désireuses de le règlementer pour améliorer sa lisibilité et sécuriser ainsi les biens et les personnes.

Méthodologie
La méthodologie appliquée sur les Communautés de Communes du Pays de la Zorn (20 communes) et du Kochersberg (23 communes) a consisté à prendre connaissance de l’aléa : identifier les communes à risque et l'historique des coulées ; repérer les chemins hydrauliques et points d’entrée connus ainsi que modéliser la sensibilité potentielle à l'érosion ; réaliser une cartographie du calage du modèle hydraulique à partir des données pluviométriques et observations des crues de l’évènement ; recenser et analyser les études hydrologiques et hydrauliques ainsi que les repères de crues et repérages des laisses de crues. Des constats sur le terrain à la suite d’un événement ainsi que des prises de photos par drone viennent compléter la documentation.

Vers un règlement d'urbanisme adapté à ces nouveaux enjeux
En concertation avec les élus, les zonages PLUi et zonages des cotes des plus hautes eaux, laisses de crues, etc… ont été croisés et cartographiés. Le règlement d’urbanisme écrit et cartographié intègre des couleurs spécifiques liées à l'aléa coulées d’eaux boueuses.
En complément, une OAP (Orientation d'Aménagement et de Programmation) thématique dans le PLUi de la Zorn a été créée faisant suite à l’identification des chemins d’eau pour préserver et maintenir les fonctionnalités hydrauliques, tout en limitant le risque à l’aval.
La démarche a été fiabilisée par le partage des études et des résultats lors des phases de concertation et de réunions publiques menées dans le cadre du PLUi. Ainsi chaque citoyen a pu prendre connaissance du cadrage réglementaire CEB s’appliquant sur sa propriété.

Les Trophées de l’Ingénierie Publique
Les trophées ont pour but de mettre en lumière l’expertise technique et les innovations des collectivités locales. Le jury, composé d’experts techniques, d’associations d’élus, de territoriaux, et des rédactions de Techni.Cités et de la Gazette des communes se prononce sur 9 catégories de projets innovants qui améliorent la qualité du service public :
Prix du projet Eau potable – Assainissement – Eaux pluviales
Prix du projet Énergie – Efficacité énergétique
Prix du projet Urbanisme – Bâtiment – Patrimoine
Prix du projet Aménagement – Espaces verts
Prix du projet Gestion des risques / Gemapi
Prix du projet Mobilité – Voirie – Routes
Prix du projet Gestion des déchets – Économie circulaire
Prix du projet Réseaux – Systèmes d’information géographique (SIG)
Prix du projet Ville intelligente

Sept critères d’évaluation sont retenus : l’innovation technique ; l’amélioration du service public ; l’amélioration de la gestion du service, des équipements publics ; la concertation/ diversité des acteurs et partenaires ; l’évaluation quantitative et qualitative ; les moyens financiers et humains mobilisés ; et le caractère reproductible.
Les nouveaux lauréats seront à découvrir dans le magazine Techni.Cités du mois de décembre 2020.


Contacts :
ATIP
Isabelle WERCKMANN, Responsable Ressources Métiers
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
03 88 76 67 25 07 61 63 33 64

SDEA
Emilie BECKER, Responsable Communication
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
03 88 19 31 08
06 15 58 67 02

 
 27 novembre 2020

 Frédéric PFLIEGERSDOERFFER élu à la Présidence du SDEA

Profondément renouvelé suite aux dernières élections municipales et intercommunales, le 1er Conseil d’Administration du SDEA de la mandature 2020-2026 s’est tenu le 27 novembre 2020 à HOLTZHEIM.


A cette occasion, Frédéric PFLIEGERSDOERFFER, Maire de MARCKOLSHEIM et Président de la Communauté de Communes du Ried de MARCKOLSHEIM, a été élu Président du SDEA.


Cette réunion s’est tenue en présence de Madame Pia IMBS, Présidente de l’Eurométropole de STRASBOURG, qui a souligné l’exemplarité de l’action du SDEA sur l’ensemble du cycle de l’eau, comme en matière de Responsabilité Economique, Environnementale et Sociétale, et a exprimé sa volonté d’une ambition nouvelle partagée entre l’Eurométropole de STRASBOURG et le SDEA, autour d’une coopération exemplaire au service de l’ensemble des Territoires du bassin rhénan et au-delà, en réponse aux urgences climatiques, environnementales, sanitaires et sociales du moment.


De son côté, Frédéric PFLIEGERSDOERFFER a précisé les priorités d’action de sa Présidence :

1.    Renforcer la mobilisation de l’ensemble des acteurs autour de l’enjeu central de la protection de la ressource en eau et des écosystèmes, tout en contribuant à la transition vers de nouveaux modèles de production agricole et alimentaire.


2.    Apporter des réponses optimales aux responsabilités croissantes des intercommunalités sur les enjeux du cycle de l’eau, de la transition écologique et de l’aménagement des territoires adaptées à leur diversité, aux échelles de travail, de coopérations et de solidarité pertinentes.


3.    Déployer en complément à travers les territoires des projets exemplaires en réponse aux défis climatiques et environnementaux.

4.    Conforter la place de l’usager-citoyen et l’implication de l’ensemble des parties prenantes dans la construction des politiques du Syndicat pour une démocratie environnementale toujours plus vivante et des projets encore plus pertinents.


5.    Promouvoir l’efficience du « modèle SDEA » de gestion publique durable, favorisant le réinvestissement local au bénéfice des usagers des territoires, des économies d’échelle et des gains obtenus par la mutualisation, l’engagement et l’excellence de ses équipes, sous le contrôle démocratique des élus.


Créé il y a plus de 80 ans, le SDEA, acteur de référence national et européen sur le cycle de l’eau et la transition écologique, intervient au bénéfice de 1 070 000 habitants dans près de 700 communes d’Alsace-Moselle et emploie plus de 650 salariés, exerçant une centaine de métiers de haute technicité.

 
3 septembre 2020

Communes de Melsheim, Wilwisheim et Ingenheim, coupure d’eau potable le lundi 7 septembre 2020 de 8h00 à 12h00

Travaux sur le réseau d’eau potable
En raison de travaux à réaliser sur le réseau d’eau potable au droit du réservoir de la commune de Scherlenheim, il est nécessaire d’interrompre exceptionnellement la distribution d’eau potable dans les communes de :

Melsheim, Wilwisheim et Ingenheim le lundi 7 septembre 2020, de 8h00 à 12h00

Ces horaires sont estimés à titre indicatif et peuvent évoluer en fonction de la nature des travaux.

Comment agir lors d’une coupure d’eau
Avant une coupure d’eau, nous vous recommandons de :
Vérifier la fermeture de tous vos robinets ;
Mettre à l’arrêt vos appareils électroménagers utilisant de l’eau, (machine à laver, lave-vaisselle, chauffe-eau, etc.) ;
Prévoir des réserves selon vos besoins.

Lors de la remise en service :
Renouveler l’eau qui aurait pu stagner dans les conduites pendant la coupure ;
Effectuer une purge des conduites en laissant couler l’eau pendant quelques minutes afin d’évacuer les éventuelles poches d’air.


Contact presse SDEA :
Emilie BECKER – Service communication – Tél : 03 88 19 31 08 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 
7 aout 2020 Commune de Rountzenheim-Auenheim, coupure d’eau potable le vendredi 7 août 2020 de 7h30 à 15h

Travaux sur le réseaux d’eau potable
En raison d’une intervention importante à réaliser sur le réseau d’eau potable au niveau du réservoir de la commune de Roeschwoog, il est nécessaire d’interrompre exceptionnellement la distribution d’eau potable dans la commune de :

Rountzenheim-Auenheim
le vendredi 7 août 2020,
de 7h30 à 15h00

Ces horaires sont estimés à titre indicatif et peuvent évoluer en fonction de la nature des travaux.

Comment agir lors d’une coupure d’eau
Avant une coupure d’eau, nous vous recommandons de :
Vérifier la fermeture de tous vos robinets ;
Mettre à l’arrêt vos appareils électroménagers utilisant de l’eau, (machine à laver, lave-vaisselle, chauffe eau, etc.) ;
Prévoir des réserves selon vos besoins.

Lors de la remise en service :
Renouveler l’eau qui aurait pu stagner dans les conduites pendant la coupure ;
Effectuer une purge des conduites en laissant couler l’eau pendant quelques minutes afin d’évacuer les éventuelles poches d’air.
 
26 juin 2020 Commune de DAUENDORF NEUBOURG, coupure d’eau potable le 1er juillet 2020 de 8h à 18h

Travaux sur le réseaux d’eau potable
Dans le cadre de la maintenance et de l’amélioration des installations d’eau potable, des travaux sont prévus sur le réseau qui vont impacter la distribution d’eau potable. Il est nécessaire d’interrompre la distribution d’eau potable le temps de l’intervention sur les communes de Dauendorf Neubourg le mercredi 1er juillet 2020 avec une coupure à 8h et un retour à la normal estimé à 18h au plus tard.

Nous nous efforçons de réduire au mieux les gênes occasionnées par ces interruptions de distribution. Il est recommandé aux usagers de prendre les précautions nécessaires en ce qui concerne la sauvegarde de leurs appareils ménagers et de constituer une réserve d'eau.
Pour tous renseignements complémentaires, vous pouvez contacter M. Lionel KAYSER technicien du SDEA, au 07 88 73 31 76.

Comment agir lors d’une coupure d’eau
Avant une coupure d’eau :
-    Vérifier la fermeture de tous les robinets ;
-    Arrêter tous les appareils électroménagers utilisant de l’eau (lave-vaisselle, lave-linge…) ;
-    Constituer des réserves d'eau (bouteilles ou baignoire).
Lors de la remise en service :
-    Renouveler l’eau qui aurait pu stagner dans les conduites pendant la coupure.
-    D’effectuer une purge des conduites en laissant couler l’eau pendant quelques minutes afin d’évacuer les éventuelles poches d’air.


Contact presse SDEA : Emilie BECKER - Tel : 03 88 19 31 08 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
 3 Juin 2020

 

Signature d’un protocole « Incidences COVID19 et reprise des chantiers »

La Fédération des Travaux Publics d’Alsace,
le Syndicat de Canalisateurs de France, Délégation Alsace
le Syndicat Professionnel des Entreprises de Travaux Publics du Bas-Rhin
et  le Syndicat des Eaux et de l’Assainissement Alsace-Moselle,
en présence de Madame la Préfète de la Région Grand Est,
Préfète de la Zone de Défense et de Sécurité Est et Préfète du Bas-Rhin.
Mercredi 3 juin 2020 à 17h au SDEA

Un partenariat de plus de 20 ans
A l’appui d’un partenariat de longue date avec la Fédération des Travaux Publics d’Alsace et les Syndicats Professionnels associés, le SDEA assure un dialogue permanent avec les Entreprises de Travaux Publics, auprès desquelles 40% de  l’activité est sous traitée, soutenant de manière significative l’activité économique au plus près des territoires.
En 2015 et 2016, les priorités d’actions partenariales ont été formalisées dans  un protocole permettant de décliner des mesures de soutien liées au contexte de crise économique de l’époque.

Un nouveau contexte lié à la crise Covid-19
A la suite de l’apparition de l’épidémie COVID 19, les chantiers ont été brutalement arrêtés le 17 Mars 2020. Souhaitant réitérer son soutien à la Profession, le SDEA s’est rapproché dès fin mars des Organisations Professionnelles de Travaux Publics, afin d’organiser la reprise concertée des chantiers, en intégrant les nouvelles contraintes de santé-sécurité et l’impact financier correspondant.

Les enjeux pour le SDEA
Dans le cadre de la continuité des services publics du cycle de l’eau et de la mise en œuvre du programme d’investissements assuré par le SDEA, la relance des chantiers eau potable et assainissement en régie a été assurée progressivement par les équipes dès la fin du mois de mars avec les mesures de sécurité adaptées. L’objectif était de profiter des conditions particulièrement favorables en vue de perturber le moins possible les activités économiques et domestiques.
A l’appui des adaptations organisationnelles mises en œuvre avec succès au SDEA, il s’agissait en parallèle d’accompagner les Entreprises pour reprendre les chantiers en vue de prévenir et limiter les retards, définir conjointement les nouvelles mesures de santé-sécurité sur chantier et prendre en charge financièrement les coûts directs supportés par les Entreprises.


Les enjeux pour la FTP Alsace, le Syndicat Canalisateurs de France Délégation Alsace et le Syndicat Professionnel des Entreprises de Travaux Publics du Bas Rhin
La FTP Alsace et les Syndicats associés ont souhaité reprendre l’exécution des chantiers confiés par le SDEA et mettre en œuvre les mesures de prévention protégeant la santé et la sécurité de ses collaborateurs comprenant principalement :
-    l’adaptation des installations de chantier, et bases vie et la modification des fréquences de nettoyage ;
-    la mise en place de référents Covid-19 et les actions Qualité-Sécurité-Environnement associées ;
-    la mise en œuvre de consommables et équipements de protection individuelle sur chantiers (masques…) ;
-    et le respect des règles de distanciation et règles sanitaires.
Ces mesures découlent du Guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la Construction en période d’épidémie de Coronavirus COVID 19, établi le 2 avril 2020 et mis à jour régulièrement avec l’aide de l’OPPBTP (Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics) et les Ministères de la Transition Ecologique et Solidaire, de la Ville et du Logement, des Solidarités et de la Santé, et du Travail.
La reprise des chantiers a été initiée fin avril, puis s’est accélérée courant mai.

Le protocole
Le protocole formalise les nouvelles modalités d’intervention sur chantier pendant la phase de pandémie et encadre les impacts techniques et financiers autour des 4 points principaux suivants :
-    Définition des conditions sanitaires de reprise des chantiers à l’appui d’un document commun co-établi avec l’ensemble des acteurs de chaque chantier
-    Pour les chantiers arrêtés ou à démarrer s’appuyant sur les marchés attribués avant la crise sanitaire : prise en charge des dépenses nouvelles directes de mise en œuvre de santé et de sécurité sanitaires dans la limite de 5% du montant initial HT et de 55 €HT/Homme.jour
-    Pour les consultations en cours ou à venir : intégration d’une ligne spécifique de dépense dans le bordereau des prix, à estimer par chaque Entreprise dans le cadre de l’économie générale du marché
-    Pour les branchements des immeubles, valorisation spécifique et forfaitaire des mesures santé et sécurité.
Les dates significatives :
17 Mars 2020 : Arrêt des chantiers par les Entreprises de Travaux Publics au regard de la situation d’urgence sanitaire COVID19
Fin Mars : Le SDEA reprend les chantiers en régie avec des mesures santé-sécurité adaptées et engage parallèlement une concertation avec les Organisations Professionnelles des TP sur les modalités de reprises et d’exécution des chantiers en intégrant d’une part, les nouvelles contraintes de santé-sécurité et d’autre part, la prise en charge financière des dépenses supplémentaires
2 Avril : Guide national de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la Construction en période d’épidémie COVID19.
27 Mai : Validation du protocole d’accord par les instances élues du SDEA  
3 juin : Signature du protocole entre la Fédération des Travaux Publics d’Alsace, le Syndicat de Canalisateurs de France Délégation Alsace, le Syndicat Professionnel des Entreprises de Travaux Publics du Bas Rhin et le SDEA.
Signature du protocole Mercredi 3 juin 2020 à 17h au SDEA :
Pour la Fédération des Travaux Publics d’Alsace, le Président Thierry KLOTZ ;
Pour le Syndicat de Canalisateurs de France – Délégation Alsace, le Délégué Régional Stéphane PREISS ;
Pour le Syndicat Professionnel des Entreprises de Travaux Publics du Bas-Rhin, le Président, Fabien BRONNER ;
Pour le SDEA - Syndicat des Eaux et de l’Assainissement Alsace-Moselle, le Président Denis HOMMEL et le Premier Vice-Président Etienne BURGER
En présence de Madame Josiane CHEVALIER, Préfète de la Région Grand-Est, Préfète de la Zone de Défense et de Sécurité Est et Préfète du Bas Rhin

 

 
28 mai 2020

INVITATION À LA PROCHAINE RÉUNION DE CHANTIER DU PROJET « EAU POTABLE SANS FRONTIÈRES » LE 4 JUIN 2020 À 9H30

Les premiers mètres de canalisation d’interconnexion transfrontalière déjà posés !
Malgré le contexte exceptionnel de crise sanitaire, les travaux de pose d’une canalisation d’eau potable d’interconnexion transfrontalière entre Wengelsbach (FR) et Schönau (DE) ont pu démarrer début Mai. Le chantier, d’une durée estimée à 6 semaines, est à mi-parcours. Le premier tronçon de canalisation (1.2Km), côté français, qui s’étend de la station de surpression de Wengelsbach à la frontière est déjà achevé. La pose du second tronçon (0.7Km), côté allemand, peut démarrer. Des travaux de restauration de la station de surpression de Wengelsbach sont menés en parallèle. Vous êtes conviés à la prochaine réunion de chantier qui se tiendra sur les lieux mêmes de la construction, le 4 Juin 2020 en présence des entreprises SADE et STRELEC et des collectivités maîtres d’ouvrage, le Syndicat des Eaux et de l’Assainissement Alsace-Moselle (SDEA) et la Verbandsgemeinde Dahner Felsenland (VGDF).

Une solution transfrontalière à un problème de qualité d’eau potable
Ces travaux s’inscrivent dans le cadre du projet INTERREG « Eau potable sans frontières » mené par le SDEA en partenariat avec la VGDF, la Communauté de Communes Sauer-Pechelbronn, la Commune de Niedersteinbach et l’Agence de l’eau Rhin-Meuse. Ce projet, échelonné sur 3 ans (Janvier 2019 – Décembre 2021), a pour objectif de sécuriser l’alimentation en eau potable du hameau de Wengelsbach en raccordant sa station de surpression au réseau d’eau potable de la ville allemande voisine de Schönau. La canalisation d’interconnexion est posée dans un chemin rural qui sera transformé prochainement en piste cyclable. Le projet prévoit aussi l’organisation d’une manifestation transfrontalière sur le thème de l’eau ouverte au grand public français et allemand en Septembre 2021. Ce projet d’un coût total de 762 707.48 € est cofinancé à 60% par le programme INTERREG.

Les problèmes de qualité d’eau potable à Wengelsbach
Le hameau de Wengelsbach est confronté depuis plusieurs années à un problème de qualité d'eau potable. La présence naturelle d'arsenic dans l'eau de la source qui l’alimente, à des concentrations supérieures aux limites règlementaires la rend impropre à la consommation. Pour protéger la santé des habitants, de l’eau en bouteille est donc régulièrement distribuée à la population.

En savoir + : https://www.sdea.fr/index.php/fr/le-sdea/son-actualite/projet-interreg

Vous êtes convié à la prochaine réunion de chantier du projet prévue le 4 Juin 2020 à 9h30 à la sortie du hameau de Wengelsbach (49°02'57.8"N 7°43'18.0"E).

 

 
 20 mai 2020  

Protection des zones humides - Une première partenariale entre le CSA et le SDEA Alsace Moselle

Dans le cadre de leurs missions, le Conservatoire des Sites Alsaciens (CSA) et le Syndicat des Eaux et de l'Assainissement Alsace-Moselle (SDEA) interviennent pour la protection, la restauration et la gestion des cours d’eau et des zones humides, notamment dans le département du Bas-Rhin.
Conscients des défis posés par une gestion durable des zones humides et de la ressource eau, soucieux d’apporter une contribution concrète aux enjeux liés au changement climatique et à l’érosion de la biodiversité, le CSA et le SDEA ont décidé en 2019 de conjuguer leurs efforts dans deux directions principales :
-    agir au service des territoires et du public par des mesures actives de protection, de restauration et de gestion des cours d’eau et des zones humides, au bénéfice des services rendus par les écosystèmes et de la biodiversité, ainsi que par des mesures de prévention des risques d’inondation et/ou des coulées de boues.  
-    éviter les atteintes à l’environnement en participant activement à la mise en œuvre de mesures d’évitement, de réduction et le cas échéant de compensation d’atteintes à l’environnement.
Une convention-cadre de partenariat a ainsi été élaborée et signée le 28 novembre 2019 par M. Frédéric DECK, Président du CSA et M. Denis HOMMEL, Président du SDEA. Elle a été établie sur la durée du 11ème programme de l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse, couvrant la période 2019-2024.
L’objectif de la convention est de donner un cadre à la concertation, à la coopération, à la recherche des synergies, à la mutualisation des informations et au montage et/ou portage de projets ou d’actions entre le SDEA et le CSA.

Deux secteurs pilotes font l’objet de ce partenariat en 2020 :
-    Wingen-sur-Moder, avec la restauration d’une zone alluviale fortement dégradée de la Moder ;
-    le Delta de la Sauer à Seltz et Munchhausen, avec un projet d’amélioration de la fonctionnalité hydraulique du delta.

Ce nouveau partenariat permettra de valoriser les soutiens apportés par l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse, le Conseil Départemental du Bas-Rhin, la DREAL et la Région Grand Est.

 
     
 20 février 2020  

Quand une coupure peut en cacher une autre...

La tempête Ciara qui a sévi sur l’Est de la France avec des rafales de vents violents, à parfois plus de 180 km/heure dimanche et lundi dernier, n’a pas provoqué que des coupures d’électricité mais également quelques sueurs froides dans le fonctionnement des autres services publics.

En effet, suite à la chute d’un câble d’alimentation électrique d’Enedis à proximité de Volksberg, le réservoir d’eau potable qui alimente la commune n’était plus approvisionné en électricité.
Le suivi du remplissage du réservoir et la station de pompage qui assurent le maintien du niveau d’eau n’étaient plus alimentés en électricité et les 362 habitants risquaient de ne plus avoir d’eau au réseau sous quelques heures.

Les services du SDEA (Syndicat des Eaux et de l’Assainissement d’Alsace-Moselle) en charge de la gestion locale de l’eau depuis janvier 2020 ont reçu le message d’alerte de la télégestion lundi à 16h20. Dans la foulée, les élus locaux ont été prévenus de la situation et ont décidé à titre transitoire et en concertation avec le Service d’Incendie et de Secours, d’ouvrir la réserve incendie du réservoir, la réserve incendie étant un volume d’eau normalement réservé exclusivement aux pompiers pour la lutte contre les incendies. Aussi, le SDIS 67 a également été informé de l’indisponibilité de la réserve afin de s’assurer de moyen suffisant en cas de feux à proximité. En parallèle, Enedis a été prévenu que la coupure d’électricité avait également impacté l’alimentation en eau potable, afin de procéder à une intervention en urgence.

Les équipes spécialisées du SDEA se sont fortement mobilisées et ont mis en place un camion équipé d’un groupe électrogène afin d’alimenter la station de pompage. Lundi soir à 19h25, il restait 70 cm d’eau dans le réservoir et 50 cm à 21h. Malgré la tempête, la nuit et les conditions d’accès difficiles en forêt qui en ont découlé, l’équipe a pu se rendre sur site et lancer le groupe électrogène à 21 heures et jusqu’à 3h du matin, afin de remplir entièrement le réservoir. De quoi assurer la consommation d’eau potable pour une journée et rétablir la sécurité incendie. Le groupe électrogène sur le camion a donc pris le relais de la station de pompage jusqu’au rétablissement du courant mardi après-midi vers 16h et la remise en route de l’automatisation de la station.

La réactivité des élus couplée à la mobilisation et à la disponibilité des équipes du SDEA et la mise à disposition de matériels conséquents ont permis d’éviter un manque d’eau, l’objectif du SDEA étant de fournir de l’eau potable 24h sur 24 et 365 jours par an.


Contact presse SDEA : Emilie BECKER - Tel : 03 88 19 31 08 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 
 2 février 2020

 L’opération Pieds au Sec arrive sur le périmètre de la Haute-Zorn

Protégez-vous des inondations
Dans le cadre de sa compétence sur le Grand Cycle de l’Eau, le SDEA propose aux habitants de faire réaliser un diagnostic inondation gratuitement. Ce diagnostic identifie les points sensibles d’une habitation et permet d’identifier des solutions techniques pour limiter les dégâts ainsi que d’évaluer le coût des mesures de protection à mettre en œuvre.

L’Opération Pieds au Sec contribue à améliorer la sécurité des habitants et après la mise en œuvre des actions de sécurisation identifiées de réduire les pertes matérielles en cas d’inondation, d’obtenir un retour à la normale plus rapidement mais également de conserver une bonne couverture assurantielle.

L’Opération mode d’emploi
L’Opération se déroule en 4 temps :
-    l’inscription (et la vérification de l’éligibilité du demandeur selon le secteur d’habitation)
-    le diagnostic (un technicien se déplace sur rendez-vous au domicile pour effectuer vérifications et les mesures)
-    l’émission d’un rapport de visite précisant les points sensibles
-    l’action (le rapport listera des actions de protection dont les mises en œuvre seront laissées au choix de l’habitant).

Communes concernées :

L’opération Pieds au Sec arrive sur le périmètre de la Haute-Zorn

Protégez-vous des inondations
Dans le cadre de sa compétence sur le Grand Cycle de l’Eau, le SDEA propose aux habitants de faire réaliser un diagnostic inondation gratuitement. Ce diagnostic identifie les points sensibles d’une habitation et permet d’identifier des solutions techniques pour limiter les dégâts ainsi que d’évaluer le coût des mesures de protection à mettre en œuvre.

L’Opération Pieds au Sec contribue à améliorer la sécurité des habitants et après la mise en œuvre des actions de sécurisation identifiées de réduire les pertes matérielles en cas d’inondation, d’obtenir un retour à la normale plus rapidement mais également de conserver une bonne couverture assurantielle.

L’Opération mode d’emploi
L’Opération se déroule en 4 temps :
-    l’inscription (et la vérification de l’éligibilité du demandeur selon le secteur d’habitation)
-    le diagnostic (un technicien se déplace sur rendez-vous au domicile pour effectuer vérifications et les mesures)
-    l’émission d’un rapport de visite précisant les points sensibles
-    l’action (le rapport listera des actions de protection dont les mises en œuvre seront laissées au choix de l’habitant).

Communes concernées : Eschbourg, Dossenheim sur Zinsel, Ernolsheim lès Saverne, Hattmat, St Jean de Saverne, Eckartwiller, Lupstein, Otterswiller, Gottenhouse, Thal Marmoutier Herrlisheim, Weyersheim, Hoerdt, Vendenheim.

Période de l'opération : premier semestre 2020.

 

Contact :
Pour convenir d’une date d’intervention à domicile, n’hésitez pas à contacter le SDEA au 03 88 19 29 99 du lundi au vendredi de 7h30 à 17h30.
Plus d’information sur l’opération : Emmanuelle BISCHOFF - 07 88 09 61 77 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.